60 ans de savoir-faire français

Des débuts en 1955 sur la terre natale de Picardie aux titres de champion des bons moments partagés…
Revivez l’histoire de Vico en 10 dates clés.

 

 

1955

Cocorico ! Alors que le jour se lève sur la deuxième moitié du XXe siècle, quelques agriculteurs de Picardie, une des plus grandes régions de production de pommes de terre, décident de mutualiser leurs efforts pour répondre à la demande croissante des foyers français.

Et c’est ainsi que l’entreprise voit le jour, sous la forme d’une coopérative agricole, précisément à Vic-sur-Aisne. D’où le nom, Vico. Qui imagine alors que cette petite collective de la pomme de terre deviendra icône et fera, 60 ans plus tard, partie du patrimoine français ?

Photomontage : paysage champs de pomme de terre et ville de Vic-sur-Aisne

1958

Sous le nom Vico, les agriculteurs vendent leurs pommes de terre en l’état, triées, calibrées et conditionnées en filets de 5 kg sur les marchés français et étrangers. C’est un succès.

Une grande usine sort de terre 3 ans après la création de la coopérative. Un outil qui va très vite permettre de proposer des nouveautés à base de pommes de terre et faire entrer Vico en toute convivialité dans les foyers français.

1965

Pendant que Johnny sort son premier disque dans lequel sa mère lui conseille de laisser les filles, un air entraînant souffle aussi à Vic-sur-Aisne avec la création des chips Vico. A l’origine, les chips sont fabriquées dans un petit atelier situé en face de l’usine. Comme sur les marchés, le public est au rendez-vous.

A partir de 1970, la rencontre entre Vico et le public se fait en direct, à la radio ou la télévision.
La marque y apparaît alors sous les traits d’un personnage emblématique et reconnaissable des petits et des grands : « Monsieur Patate ».

Photomontage : anciens packaging produits Vico

1969

Mis en confiance par des débuts encourageants, Vico décide d’innover et de créer, en 1969, sa célèbre purée de pommes de terre déshydratées.

L’innovation sera encore poussée 10 ans plus tard avec l’invention d’un sachet en aluminium qui va devenir la référence. Ce conditionnement protecteur est d’ailleurs encore utilisé à ce jour.

1981

Après ses apparitions remarquées à la télévision, Vico assume son succès et s’affirme sans fausse modestie dans un slogan devenu culte : « Le Roi de la pomme de terre ». Vous vous souvenez ?

1988

Pour la première fois en France, Vico décide de créer des chips à base de pommes, les Crousti’Pom. C’est aussi l’année de naissance des « croûtons gourmands » avant, deux ans plus tard, de la première génération de chips ondulées.

Purée de pomme de terre et chips ondulées

1998

La petite coopérative picarde a bien grandi et Vico rejoint le groupe Intersnack, aujourd’hui leader en Europe des snacks salés pour l’apéritif.

2007

Produits Vico : Baff, Curly cacahuète, Monster Munch Original, Apérifruits

La filiale Intersnack France est créée avec l’achat de la filiale française du groupe allemand Lorenz Snackworld. Avec les monstres venus de l’espace Monster Munch, les Curly à base de cacahuètes, les popcorns Baff ou encore les mélanges variés de graines et fruits séchés Apérifruits, la famille de chips et graines s’agrandit.

Et encore plus un an après avec un partenariat fort créé avec Benoit SNC, spécialiste des graines (cacahuètes, amandes, noisettes, cajou…).

2011

Vico devient la marque-ombrelle de la quasi-totalité des produits commercialisés par Intersnack France. Avec plus que jamais la patate et le sens de la convivialité, Vico est présent chez près de 60% des foyers français. Désormais, dites… Le Roi de l’apéritif !

2015

Vico fête 60 ans de savoir-faire cette année-là.
Avec fierté, la marque le réaffirme : la nature a bon goût. Heureuse d’avoir su gagner le cœur des Français, certainement grâce à ses origines proches du monde agricole et à l’utilisation de matières premières issues du terroir. Une histoire de champs… qui donne toujours envie de chanter : CocoVico !

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
ErrorHere